Nouvelle vie à Tokyo

Je ne sais pas combien de fois j’ai entendu/lu la réflexion : bah alors, t’as laissé tomber ton blog ? Parce qu’il n’y a pas grand chose dessus ces derniers temps, hein !

Je dois donc à tous de grandes excuses pour ce grand moment de vide. Cette fois-ci, ça n’était pas tant le manque de courage de tout raconter, mais plutôt le manque de temps… Alors, que s’est-il passé depuis mon dernier gros article, depuis l’annonce de ma démission à mon patron fin février ?

I often hear lately « Hey Emi, why did you stop to write on your blog ? There is nothing lately ! Did you gave up ? ». No, no, no, don’t worry ^^ I like to write on this blog too much, that’s not possible for me to stop it right now. Just, I was so busy lately, so many things happened since my last article… Ready for a long talk ?


Première moitié de mars

J’ai travaillé pendant ces deux semaines dans une start-up à Kobe, appelée L’Accent. C’est un magasin dont les produits sont 100% artisanaux et la plupart du temps bio, importés de notre chère mère patrie. Je dis notre, car le patron, tout comme les deux autres jeunes employés, sont Français. Pendant ces deux semaines de travail, j’allais en magasin pour préparer les produits qu’on allait vendre lors de la grande France Fair d’Osaka. J’ai pu faire la connaissance de tous les employés de l’entreprise, avec lesquels j’ai pu parler longuement de tout et de rien. J’aime beaucoup la mentalité de l’entreprise qui est « de faire ce qui leur semble juste pour agrandir l’entreprise tous ensemble, et pas de faire du chiffre dans le but de devenir riche ». J’ai eu l’occasion, à la fin de l’événement, de participer quelques heures à la vente à Osaka, avec Olivier (le patron) et Marine, ma collègue française (petit détour ici si vous voulez avoir son point de vue sur le Japon 😉 ). Ce fut une expérience très enrichissante, car c’était la première fois que je vendais des produits sur un stand, et encore plus en japonais !

Until the middle of March, I was working for the start-up called L’Accent, located in Kobe. This company is selling in Japan French products 100% organic. My job was to preprare the products for the France Fair of Osaka.  I could meet with everyone in the company, and it was very interesting. I also joined to the France Fair to sell the products I was preparing for two weeks !


Deuxième moitié de mars

Je n’ai eu finalement que quelques jours pour préparer mon déménagement, dire au revoir à tous mes amis de Kobe et signaler aux administrations (mairie, sécurité sociale, assurance retraite…) mon changement d’adresse futur, puisque l’événement se terminait pour moi le dimanche 13 mars, et j’avais prévu de déménager le 17… Autant dire que je n’ai eu que peu de repos.

Then, from the second half of March, I prepared my moving out to Tokyo. It was very busy : in few days only, I had to prepare my luggages, to say bye-bye to my dear friends, to make the administrative changes… So I didn’t rest at all.

Le déménagement s’est bien passé. Après l’état des lieux de ma chambre, le manager de la sharehouse m’a conduit avec sa voiture jusqu’à la gare de Shin-Osaka (gare du shinkansen) (économie de train, bonjour !). J’avais une valise énorme, ma petite valise de voyage, ainsi que deux gros sacs biens remplis de tout ce que je n’avais pas pu mettre dans les cartons ou dans la valise que j’avais envoyé la veille avec Kuroneko. J’ai bien galéré dans la gare de Shin-Osaka pour aller jusqu’au quai, pour monter dans le train (qui ne s’arrête que 2, voire 3 minutes seulement…), et enfin pour apporter toutes mes affaires à ma place. On a beau être au Japon, je sentais moyen le fait de laisser mes valises dans le couloir près des portes de sorties…

To move to Tokyo was so tiring. After the check out, the manager of the sharehouse kindly drived me to Shin-Osaka station. I had a biiiiiig luggage, another little smaller, and two bigs Ikea bags. Moreover, I sent two big luggages through Kuroneko the day before my moving, which was one the 17th of March. I was very hard in the Shin-Osaka station, and in the train it was a kind of disaster… everyone looked at me, but none moved to help. Sometimes Japanese people are so weird…

C’était la première fois que je prenais le shinkansen de jour par ailleurs. J’ai pu, pour la première fois, voir le magnifique et splendide Mt. Fuji. Je suis littéralement tombée sous le charme de cette montagne, et j’ai hâte de retrouver une forme physique suffisante pour pouvoir grimper en haut !

Anyway, it was the first time for me to take the shinkansen in day time. So I could enjoy the beautiful and famous view of the Mt. Fuji ! I completely fell in love with it. I wish I’ll be able to recover good physical condition to be able to climb it in the future !

12410520_10208631880572661_899914637214111460_n

Mont Fuji

Arrivée à Tokyo, j’ai eu beaucoup plus de chances que dans le Kansai : les gens du Kanto sont dits plus « froids » et « distants » que leurs homologues du Kansai, mais jusqu’à maintenant seuls les Tokyoïtes m’ont abordée pour me proposer leur aide… Et donc, du quai de la gare de Tokyo jusqu’à la gare JR Yamanote, deux salarymen m’ont aidée à porter mes valises. Au changement à Ikebukuro, une femme m’a aidée à aller jusqu’au quai de la JR Saikyo, et arrivée à Itabashi, deux femmes qui ne se connaissaient pas m’ont aidée jusqu’au taxi. L’une d’entre-elle m’a même offert du pain et des onigiri qu’elle avait acheté dans la matinée quand elle a su que je n’avais pas encore déjeuné (il était déjà 14h…). Au moment où je finissais de grimper les valises à mon appartement, l’employé de Kuroneko est arrivé avec la valise et le carton que j’avais envoyé la veille. Quelle synchronisation ! A la fin de la journée, j’étais claquée, et je réalisais à peine qu’à partir de ce jour, j’allais pouvoir commencer à vivre avec Kengo.

When I arrived in Tokyo, I was much more lucky than in the Kansai : it’s said that Kanto’s people are colder than Kansai’s people, but in fact I always got some help from Kanto people, and never from Kansai people… Anyway, from the Shinkansen until the JR Yamanote line, two salarymen help me with my luggages, and a woman help me at Ikebukuro station to change for the JR Saikyo line. And finally, at Itabashi, two women helped me unti lthe taxi. One of them also gave me some bread and onigiri she bought in the morning when she got to know that I didn’t eat lunch yet (it was already 2pm…). When I was finishing to climb all my luggages to my apartment, the Kuroneko guy arrived with the two luggages I sent. What a nice timing ! In the end of the day, I was just out of energy, and I couldn’t realize yet that from this time, I’ll live with my dear Kengo.


Avril

Je passe les démarches administratives et autres « journées shopping » pour fournir l’appartement en allant directement au 7 avril, le début de mes cours de japonais à l’école Yoshida. Après un test de niveau qui a eu lieu le 4 avril, j’ai été mise dans la première classe de niveau intermédiaire, dont les étudiants visent le N3 voire le N2 au JLPT. Comment dire… C’était juste incroyable pour moi de ne plus être officiellement dans la case des débutants, après seulement un an de cours de japonais. Ma classe est composée de 15 personnes, quasiment toutes de nationalités différentes, ce qui est un gros plus pour moi car je ne voulais pas être dans une classe de Chinois ou de Coréens. Ironie du sort, ma voisine de table est Chinoise, et fait partie des gens avec lesquels je m’entends le mieux. J’adore également passer du temps avec Laura (prononcé Laola, Spanish way 😉 ), une Espagnole donc, qui a un niveau incroyable. On ne se parle qu’en japonais, ce qui me permet de m’améliorer considérablement dans le vocabulaire et la grammaire à utiliser entre amis/proches. Elles sont toutes les deux beaucoup plus à l’aise que moi, mais elles ont la patience de m’écouter jusqu’au bout et de refaire leurs phrases quand je ne comprends pas 😉

The 7th of April, I started my new short school life. After a level test three days before, it was decided I’ll be in the first level of intermediary level classes !!! It means N3 or N2 level ! It’s so amazing, I couldn’t believe I succeeded to reach this level after only one year in Japan. My classmates are from many different counrties, which means I’m not only with Chinese or Korean people. My tablemate is a Chinese lovely girl, and I also like to spend many time with my dear Spanish friend Laura (pronounced Laola). With these two girls, I speak Japanese only, which is very good to improve my level. Of course there is a huge level gap between us, but they are very kind and patient to me.

Sur le chemin de l’école, pendant les sakura

 

Les cours se passent plutôt bien jusqu’à maintenant. Je n’ai pas loupé grand chose, même si j’ai pas mal de difficultés avec la lecture des kanjis, comme prévu ^^’ J’essaie de faire mes devoirs en temps et en heure, mais c’est parfois bien compliqué…

I am enjoying the class every morning. I didn’t miss too much classes (ok, sometime I’m late because I oversleep…), but I feel the hardest is the kanji. I am so hard to remember all of them !

Mi avril (du 13 au 17), j’ai participé à la France Fair de Shinjuku avec l’entreprise L’Accent. Cette fois-ci je restais sur le stand entre 4h et 5h par jour,  allant jusqu’à 7h le weekend. C’était une expérience vraiment riche où j’ai pu voir les différences d’attitudes entre les consommateurs du Kansai et ceux du Kanto. J’ai vite compris pourquoi on dit des Japonais du Kanto qu’ils sont plus froids…mais j’en parlerai dans un prochain article. Lors de cet événement, j’ai appris pas mal de formules de politesse standard pour accueillir les clients Japonais et lors des opérations de caisse, car oui, j’étais à la caisse en plus de cela ! Cela m’a permit de m’entraîner à prononcer les nombres avec lesquels j’ai tant de mal (même en anglais, c’est affreux ça !). Durant toute une semaine, j’enchaînais les cours du matin à Yoshida et l’après-midi / début de soirée à Shinjuku, rythme par conséquent assez intense.

In the middle of April, I participate to the Shinjuku France Fair with L’Accent. I went there from the afternoon, after my class, until the evening. I was a very great experience, I was selling our products directely to customers ! Everything in Japanese ! I learnt many respectful expression and I could see the difference between Kanto and Kansai’s people (I’ll explain about it in another article). 

shinjuku isetan

Le dernier jour de l’événement, Olivier m’a demandé un petit service. Comme l’entreprise participait à un autre événement à Tokyo deux semaines plus tard, j’ai accepté de prendre chez moi deux grosses valises ainsi qu’une demi-douzaine de cartons remplis de marchandises. Kengo n’a pas trop apprécié de voir le balcon squatté pendant deux semaines, ahahah ! Le dernier jour de l’événement donc, je me suis rendue à Shinjuku pour prendre les deux énormes (et lourdes!!!) valises et un gros sac Ikea et les ramener chez moi. C’était en pleine heure de pointe, la ligne Saikyo étant la plus fréquentée de Tokyo, je peux vous dire que j’étais à moitié assise sur mes valises dans le train, serrée comme une sardine contre la gentille Japonaise qui a fait un détour pour m’accompagner jusqu’à Itabashi, afin de m’aider avec toutes ces paquets. Je la remercie tellement de m’avoir aidée comme ça…

The last day of this event, Olivier, the boss of L’Accent, asked me if I could take somegoods to my apartment until the next event, two weeks later. That was not a problem for me, so I accepted. Then, I came back from Shinjuku to my place with two big and heavy luggage, and a big Ikea bag !!! It was so hard 😥 Fortunately, a kind woman helped me to Shinjuku to Itabashi. I was so grateful.

Arrivée à Itabashi, les employés de la gare sont venus m’aider à porter les valises jusqu’aux portiques (les escaliers seule, je n’aurais pas pu, c’était trop lourd). Je commençais à galérer à pousser/traîner les valises sur les pavés des trottoirs quand un autre Japonais m’a gentiment proposé de m’aider. Il était vraiment très sympa, et aussi très bavard, ahahah. Sur le chemin, il m’a soudainement parlé de ses deux restaurants de saké à Sugamo (à deux stations de chez moi en métro Mita). Moi, en manque d’argent et à la recherche d’un petit boulot dans un café/restaurant pour m’entraîner à parler japonais, je fais ma gonflée et je lui demande tac-au-tac « et vous cherchez pas des jeunes pour des baito (jobs à mi-temps en japonais) par hasard ? » avec ma tête de chat potté. J’ai cru halluciner quand il m’a dit « mais si, je cherche ! Tu es intéressée ? ». Oui, oui, bien sûr que je suis intéressée !!!! J’ai sauté sur l’occasion et échangé mon numéro contre la promesse qu’il me rappelle bientôt pour qu’on parle de tout ça.

From Itabashi to my apartment, another Japanese guy helped me. I sometimes wonder why many Japanese people always want to help me… Do I look so pity ? Anyway, this guy, named Shigeki, was realy kind to help me. We were talking a lot, and sundenly, he told me about his business : he has two small Izakaya in Sugamo. Thinking I had nothing to lose, I asked bravely : « Oh, really ? And do you need any baito for your business ? ». I could not believe when he replied that he was looking for someone. 

Shigeki (c’est son prénom) n’a pas attendu bien longtemps, puisque le lendemain il me rappelait pour me proposer de manger ensemble le surlendemain à 19h. On a parlé de tout et de rien, des personnes qu’il recherchait pour les baito, quel type de restaurant étaient ses magasins… Puis nous sommes allés les visiter, et j’ai pu faire la connaissance de Mama (la maman de Shigeki que tout le monde appelle Mama, même les clients), de Shuta (le gérant du magasin de Yakitori), et de Marié (la gérante du magasin de Saké). On a convenu que je travaillerai le lundi et le mardi avec Marié dans le restaurant de Saké, et le vendredi dans le magasin de Yakitori. J’ai commencé le lendemain (le 22 avril) même.

The next day, he called me to propose a meeting for the next-next day. We ate together and went to the two Izakaya. Everyone was very kind to me, and it was decided that I’ll start on the next day (the 22th of April).


Mai

Tout s’est passé super vite, mais je ne regrette absolument pas : mes collègues et les clients sont géniaux, et en plus de m’entraîner à parler japonais, je découvre des nouveaux aspects de la culture japonaise et je découvre les particularités du Saké japonais traditionnel et de bonne qualité (qui n’a rien à voir avec le Saké qu’on achète dans les konbini…). Les clients m’offrent souvent des verres, et certains avouent venir juste pour me voir. Ces deux restaurants (dits « Izakaya » en japonais) sont vraiment typiques et rassemblent une clientèle fidèle, souvent du quartier, aussi ils me voient comme une nouveauté, comme « la Gaijin qui aime le Saké », ahahah ! Je m’amuse vraiment à travailler dans cette ambiance, d’autant plus que le salaire n’est pas mauvais et me permet ENFIN de vivre, non plus de survivre.

Everything happened so quickly, but I think I took good decisions : the customers and my coworkers are so kind, and I can train my Japanese and learn about Japanese Sake. Almost everyday, customers ask me « Emi, what do you want to drink today? », ahahah ! It’s really nice to work in this environment, I am really enjoying. I am really happy that I could meet with Shigeki, because with this nice job, I can also get a nice salary which allow me to LIVE, not only to SURVIVE.

En parallèle, bien sûr, je continue la comptabilité de L’Accent, et j’ai pu participer au salon de la France Fair de Ginza. Nous étions seules avec Marine, cela veut dire que pendant une semaine, j’étais seule à tenir le stand pendant 5 heures ! C’était juste énorme pour moi, mais tout s’est bien passé, j’ai su garder mon calme quand j’étais face à des problèmes, et les clients, bien que moins nombreux qu’à Shinjuku, étaient très agréables. Ce salon a eu lieu pendant la Golden Week début mai, et l’école était fermée cette semaine là, c’est pourquoi j’ai pu tenir le stand dès le matin. En ce qui concerne la comptabilité, Olivier et moi avons fait récemment un point sur mes missions et en avons établis de nouvelles avec des objectifs sur un an. C’est très motivant pour moi, d’autant plus que la majorité de ces missions sont du contrôle de gestion ! Ce que je voulais faire depuis le début ! Je vais vraiment faire de mon mieux, et qui sait, peut-être que d’ici novembre il y aura un renouvellement de visa ? *espoir, quand tu nous tiens*

In the same time, I am still wokring for L’Accent and doing the accountancy. I also participated to the Ginza France Fair with Marine only. It means no boss with us ! It was so hard job, but I think we managed very well. Marine was a very good manager and helped me everytime I had a question about how to do. Because… I was alone in the morning in the shop ! Alone to reply to the customers, to attract them, to sell, to prepare the products… It was amazing and I got a very nice experience again. About accountacy, Olivier gave me many new tasks lately, and especially about management control ! I’m so happy about it, I will do my best, because management control was what I wnated to do from the beginning ! *motivated Emi*

ginza

Je suis donc épanouie sur le plan professionnel, si on ne compte pas les petits problèmes que j’ai eu avec mon ancien employeur de Kobe. Pour faire court, j’avais accepté de continuer avec lui en « baito » car le dernier jour de février, deux clients m’avaient contactée pour me dire qu’ils nous avaient choisi comme comptable… Mon patron avait bien dit « baito », mais finallement ce dernier pensait que j’étais une « indépendante », c’est-à-dire que j’étais passé au statut d’entrepreneur individuel, et ne voulait pas me payer pour les heures que je faisais mais à la commission. Cela signifiait aussi qu’il n’était pas mon employé, mais que j’étais mon propre patron. Or, mon visa ne me le permet pas ! Dos au mur, je n’ai pas eu le choix : j’ai dû lui dire, qu’avec mon visa actuel, c’était en baito ou rien. Après s’être mis d’accord, on a continué à travailler ensemble quelques semaines, puis début juin il m’annonce qu’il a des problèmes de santé, et qu’il n’aura plus le temps de me former et de m’aider avec mes clients… Je ne vous raconte pas l’angoisse pour annoncer leur annoncer la nouvelle d’ailleurs…  J’étais vraiment mal à l’aise et j’avais l’impression de les trahir…

But everything is not perfect… Indeed, I got some troubles with my previous employer in Kobe. To resume, I decided to continue as a part-time job with him because in the last day of February, two people called me to become our customers. My boss told me I could continue as a baito, but finally he overthought I was an independant entrepreneur ! No way ! My visa doesn’t allow that I set up my own business, so I didn’t had choice : part-time job or nothing. We agreed to continue together, but in the begining of June he told me sudainly that he has health problems and doesn’t have time to teach and help me anymore… So I got fired… It was so unexpected, and most important : I didn’t know how to explain this situation to my customers… It was so uncomfortable situation…

Ce travail là est donc terminé pour moi. Par ailleurs, en petits compléments de revenus, je vais donner des cours d’anglais deux à trois fois par mois dans l’école d’un des clients des restaurants. Le patron pense que, malgré mon petit accent français, c’est très intéressant pour les enfants qu’une jeune parle anglais avec eux, et qu’en plus ça les habituera à d’autres accents que ceux des natifs. Son argument, que j’ai trouvé génial, était « il n’y aura pas que des natifs parmi les étrangers parlant anglais qu’ils rencontreront, donc il vaut mieux qu’ils sachent le plus tôt possible qu’il y a une variété infinie d’accents ». Ce travail ne représentera pas un revenu énorme, mais j’ai hâte de commencer.

So this job is over. Instead, I will be an « English teacher’s assistant » few hours a month in the school of a customer of the Izakaya. The owner of the school said to me that it’s better for kids to hear from the beginning people speaking with another accent, then they will understand easily that, in their life, they will not talk with native English speaker only. « There is an infinite variety of accents in this world ». I was touched by his philosophy and I accepted to help him. I am quite hurry to start this job ^^

En plus d’être épanouie professionnellement, je dois avouer que tout se passe bien avec Kengo. Bien sûr, de temps en temps il y a de l’orage dans l’air, mais à ma grande honte, c’est souvent de ma faute, ahahah ^^’ Mais bon, entre une Française indépendante qui a déjà vécu plus de 5 ans seule et un Japonais assisté qui était chez ses parents jusqu’il y a peu… Bien sûr qu’il y a des différents. Le principal est qu’on arrive à en parler, et que j’arrive à surmonter ma tendance à me renfermer sur moi-même (à bouder pour tout dire) pour pouvoir résoudre le problème et pardonner. De son côté, il fait aussi beaucoup d’efforts, donc ça m’encourage à essayer de changer mon caractère un peu trop borné.

That was about my jobs. But there is not only job in my life. I am living with Kengo now, and I am so happy about it. There are some troubles sometime, but it’s usual, and usually it’s my fault, ahahah ! (headstrong Emi). But I think we are a happy couple and we are doing our best to live together 🙂

On essaie toujours de sortir un peu le weekend pour passer du temps ensemble. En semaine finalement, on ne passe que quelques heures ensemble par jour, car nos horaires ne sont vraiment pas synchronisés : quand je travaille au restaurant, il rentre plus tôt du travail, et quand je ne travaille pas, il a des soirées avec ses collègues/amis ou il reste travailler pour finir son travail à temps… Et quand je rentre du travail au restaurant, c’est pas avant minuit… Donc on a passé un weekend chez ses parents, on a traversé le Rainbow Bridge pour aller à Odaiba un jour où il y avait beaucoup de vent (très mauvaise idée soit dit en passant, les bourrasques étaient super violentes, nos oreilles ont pris cher, mais c’était drôle quand même xD), on est allé se promener au parc Yoyogi… et de temps en temps on reste toute la journée en pyjama à regarder des films/séries ou à jouer aux jeux-vidéos ^^ Je découvre la vie de couple quoi ! 😀

We always try to go out in the weekend. In the weekdays, we don’t spend too much time together finally : our schedules are too… different. But in the weekend we enjoy shopping, walking in a park… Lately we went to his parents’ house, we crossed the Rainbow Brigde to go to Osaka by walk, we went to Yoyogi park… Well, usual couple things ^^

wp-1464534400638.jpg

Kengo dormait tranquillement quand on était à Yoyogi !

Enfin, moi aussi je sors de temps en temps avec mes amis. J’en ai pas des tonnes, mais je me balade ou vais au cinéma avec Laura ; je vais étudier à la bibliothèque ou manger et boire un verre avec Micky. L’école a organisé un super barbecue dans un parc en périphérie ouest de Tokyo mi-mai, tous les élèves ont participé. C’était un grand rassemblement, on a bien mangé dans un cadre super, on a pris plein de photos et on s’est bien amusés avec des jeux venus de différents pays en mélangeant toutes les classes. Je suis tellement contente d’avoir pu passer du temps avec mes deux copines de classe, c’était vraiment amusant et reposant. Enfin, j’ai enfin pu voir ma chère Angèle, qui me manquait cruelement, lorsque, sur un coup de tête, on est allé à Yokohama avec Kengo. Heureusement qu’elle était dispo ce jour là !

Moreover, I also go out with my friends when I have time. I don’t have too much friends here, but I like to go out with Laura, to go to study at library with Micky before eating together and going to a bar… I also joined the BBQ the school organized in the middle of May. It was so funny event ! And then, lately, I also met with my dear Angèle. OMG I was missing her so much, it was so lucky that she was available when we suddenly went to Yokohama with Kengo !

Je me suis un peu remise au sport aussi. Enfin, disons plutôt que je vais désormais à l’école en vélo : fini pour moi les tracas du train le matin ! / Guess what I start to do lately ? Sport !!!! Well, in fact, it is not really sport, just I am using my bicycle to go to class every day ! Bye bye, 1 hour in the busy train every morning !

img_20160601_012839.jpg

En effet, Shigeki m’a acheté un vélo pour mon anniversaire. Ouais, alors que ça faisait à peine deux semaines que j’avais commencé à travailler pour lui. C’est pas un super vélo, il n’a pas de vitesse, ni de suspension, et les freins me rappellent ceux que j’avais sur mon vélo jaune quand j’étais gamine, parfaits pour les dérapages car ils freinaient jamais à fonds, mais bon, c’est mon vélo à moi ^^ Il est bleu comme Sonic, et je vais à la vitesse de l’éclair dessus. Je l’utilise quasiment tout le temps, et du coup je ne prends quasiment plus le train. Je garde cependant mon abonnement jusqu’à fin juin, parce que quand la saison des pluies va arriver d’ici quelques semaines, j’aurais pas forcément la foi de faire 30 min aller, 30 min retour sous des trombes d’eau… Ah, j’oubliais : c’est pas un vélo de grand-mère ! Et pour ça, je remercie Shigeki, parce que personnellement j’arrive pas à garder mon équilibre sur ces trucs au design ancestral.

Indeed, I got a bicycle from Shigeki for my birthday ! We met only two weeks before my birthday, but he bought a bicycle for me ! It is amazing, right ? This is not a super wonderful bicycle, but this is mine ^^ As it is blue like Sonic, I am very fast on it ! (stupid reason…) I am using it almost everytime, because I don’t want to take the train anymore x) . But I am keeping my train cpass, because June is coming and the rainy season too…

Ça me fait donc une petite dizaine d’heures de vélo pour la semaine dernière. J’espère que d’ici quelques mois, j’aurais retrouvé un peu la forme ! Récemment le temps se porte vraiment bien pour les balades en vélo : il fait beau, il fait chaud, même si parfois il fait un peu trop chaud ! Ces balades me permettent de traverser des petites ruelles typiques, c’est vraiment sympa. Je retrouve, à travers ces promenades, le Japon que j’aime et qui me fascine, et ça me réconcilie avec cette culture qui parfois provoque en moi de forts sentiments d’injustice ou de dépit. Les temples cachés entre deux ruelles, les Japonais qui me sourient le matin quand je leur dis bonjour, les maisons traditionnelles avec de beaux petits jardins japonais, les ruelles colorées et sûres, même la nuit… Ahhhh 😀

Last week, I did around 10h of bicycle. I wish I will get some muscles for this summer :p I also enjoy this time to visit small traditional streets of Tokyo. Small hidden temples, big traditionnal houses… I really like this side of Japan, it’s so peaceful and great for my mind !


Normalement, d’ici peu, j’aurais un peu plus de temps pour écrire à nouveau des articles. Il y en a un en préparation sur Meiji-Jingu. Je ne pense pas reprendre le super rythme que j’avais quand j’étais à Kobe (je sortais environ un article par semaine, quand même !), mais je vais essayer d’en faire plus souvent, c’est promis. Maintenant que ma situation financière, professionnelle et personnelle se stabilise un peu, je vais pouvoir recommencer à partager mes aventures et ma vision du Japon.

N’hésitez-pas à me dire dans les commentaires vos impressions sur cette succession d’événements, vos idées pour les prochains articles, si vous voulez que je parle plus de ma vie ici ou plutôt que je continue à vous faire découvrir les lieux où je vais/suis allée ! Je compte sur vous pour m’encourager à réécrire et relancer l’activité de ce blog 😉

I wish I’ll have more time to write more things soon. I am actualy preparing an article about Meiji-jingu temple. I think it will be impossible to get the rythm I had in Kobe (almost one article in one week, wouah!), but I’ll try to write more often, it’s sure. Now, as my situation is becoming more stable, I think I’ll be able to share my adventures with you again ! Do not hesitate to tell me in comments what kind of article you prefer, and if you have any good topic idea ! I rely on you to help me to launch again the activity of this blog 😉

A bientôt ! 😀 / See you !

Publicités

22 réflexions sur “Nouvelle vie à Tokyo

  1. Pingback: Izakaya | Emi's Japan

  2. Coucou, comment ça va ?
    nous sommes tous réunis autour de ton blog avec le cabinet cegeco ( christine, laura, lilian, michelle et moi)
    Nous espérons que tu ailles bien ! ici c’est la routine =)
    gros bisous de notre part !!! =)
    a plus =)

    J'aime

  3. J’ai commencé à lire ton billet, il va falloir que je me pose avant de l’apprécier dans sa totalité, car là je dois filer à un rdv d’orthoptie, pour bien muscler mes yeux et lire sans gêne 😉
    Tu écris très bien. Merci de partager ton expérience sur la blogosphère!

    Aimé par 1 personne

    • Joëlle, quel joli commentaire !
      Merci de vouloir me lire, j’espère que ce blog te permettra de voyager à l’autre bout du monde 😀
      Bon courage pour le rendez-vous chez l’orthoptiste, j’espère que tu n’en ressortiras pas avec un gros mal de tête !
      N’hésite pas à laisser d’autres commentaires pour me prévenir que tu as lu, ce que tu as aimé ou non ! 🙂
      A bientôt !

      J'aime

  4. eh!eh! on pourrais se voir a ce moment là on va rester 15 jours au japon!
    oui moi presque 20 ans =) mon amie a déjà 21 ans!

    J'aime

    • Ah… tu pourras profiter de moins de choses du coup… La majorité ici est à 20 ans, donc même si tu es majeure en France, tu resteras mineure au Japon… Si jamais tu dois mettre le nom d’une personne majeure comme responsable de toi à l’immigration, tu pourras me mettre.
      Je vais mettre une nouvelle catégorie « Contact » sur mon blog, tu pourras me poser les questions que tu veux et me contacter plus facilement du coup 🙂

      J'aime

  5. Ahhh j’avais écrit un commentaire mais il s’es effacé ._. (je suis pas douée des commentaires aussi tu vois…)
    Je disais donc : c’est vraiment génial que tu aies eu le courage de déménager après ta remise en question professionnelle ! Tu as l’air beaucoup plus épanouie et ça fait plaisir à lire ^^
    J’aime vraiment ton blog, tu as une écriture très agréable et j’apprends toujours beaucoup dessus ! Alors merci pou tes articles et courage pour la saison des pluies 🙂
    PS : je me suis permis de t’ajouter à ma blogroll ^^

    J'aime

  6. Bravo pour ton courage d’avoir déménagé après ta remise en question profesionnelle !! Tu as l’air beaucoup plus épanouie dans ce qu’on lit et j’espère que ça va continuer comme ça !
    J’aime vraiment ton blog, ça me fait toujours voyager et j’adore en apprendre plus sur les traditions, l’atmosphère du Japon. Continue comme ça c’est vraiment chouette ^^ (et bon courage pour la saison des pluies !)

    J'aime

    • Merci !!!
      Effectivement, ma situation est assez précaire mais je me sens plus épanouie comme ça 😉
      Je suis contente de pouvoir te faire voyager, ça me fait vraiment plaisir d’avoir autant d’effet ! Je vais faire de mon mieux pour continuer !!!

      Aimé par 1 personne

  7. salut
    c’est diane
    c’est chouette tout ce que tu fais, continue et surtout continue d’écrire
    tu fais aussi de très belle photo=)

    J'aime

    • Salut Diane !
      Merci de toujours visiter mon blog ! 🙂
      Je continue, un article est en préparation actuellement, j’ai plein d’idées pour la suite, même si je manque un peu de temps pour tout réaliser ^^’

      J'aime

      • cool!!! c’est super chouette j’ai hâte de voir tout ça!!!!!!
        je vais logiquement venir au japon avec une de mes amies l’année prochaine après mon BTS
        =)

        J'aime

      • Oh, vraiment ?
        C’est une bonne idée pour célébrer l’obtention de ton diplôme ! Vous aurez 20 ans à ce moment-là ?

        J'aime

  8. Whaou! Ça fait plaisir de te lire et de voir que tout se passe bien comme ça, malgré des difficultés 🙂
    Moi j’aime beaucoup quand tu parles de ce que tu vis ^^
    Les photos sont très jolies aussi!
    Bisous ☺️

    J'aime

    • Coucou !
      Merci pour ton commentaire ^^ C’est vrai que c’était (et c’est toujours un peu) délicat comme situation, mais mentalement c’est déjà beaucoup mieux qu’il y a quelques mois 😉 Je dirais même que je vais très bien !
      Les photos viennent de mon compte instagram, @emidreams, n’hésite pas à t’abonner si tu veux voir des photos assez souvent ^^
      Bisouuuus ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s